Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Les racines du yoga par James Mallinson et Mark Singleton. Editions Almora, 43 avenue Gambetta, 75020 Paris, France.

www.almora.fr

 

C’est un livre indispensable, une somme considérable de textes fondamentaux sur le yoga qui permettent de retrouver les origines et les développements de ce que nous désignons comme « yoga » et qui recouvre en réalité une multitude de courants et pratiques différenciés et souvent contradictoires.

 

Mark Singleton est enseignant-chercheur à l’Université de Londres, spécialisé dans l’étude du hatha-yoga. James Mallinson est maître de conférence en sanskrit et civilisation indienne classique. C’est en constatant l’accès limité aux sources textuelles du yoga et des méconnaissances qui en découlent que les auteurs ont entrepris de mettre à disposition cette « compilation érudite » de textes très divers.

 

« Bien évidemment, précisent-ils, les textes ne reflètent pas à eux seuls toute l’évolution du yoga. Ils ouvrent des fenêtres sur des traditions particulières à des époques définies. L’absence de référence à telle ou telle pratique dans les textes n’est pas la preuve de son inexistence absolue dans le yoga. Inversement, l’apparition de nouvelles pratiques dans les textes signale bien souvent des innovations plus anciennes. Malgré ces réserves, les textes restent néanmoins la principale source fiable de connaissance du yoga à des périodes précises de l’histoire, à la différence des récits généralement invérifiables que les traditions et les lignées véhiculent sur leur propre compte. »

 

Cette problématique générale vaut d’ailleurs pour toutes les traditions, ce que n’ont pas intégré nombre d’historiens des traditions occidentales.

Un autre aspect de la démarche des auteurs réside dans la cible choisie :

« Les extraits de textes présentés ci-après portent principalement sur la pratique et non sur la philosophie. De façon générale, nous n’avons pas retenu les passages traitant de philosophie, sauf lorsqu’ils sont en lien avec la pratique (par ex. la méditation sur les éléments tattva). Le yoga traditionnel n’a que rarement, sinon jamais, existé en dehors d’environnements religieux et doctrinaux définis. Alors que ces derniers présentent une diversité considérable, le yoga en lui-même se réduit à quelques éléments essentiels, tant théoriques que pratiques, communs à la plupart des milieux. Nous nous sommes donc concentrés sur la pratique du yoga et avons laissé de côté les systèmes philosophiques sous-tendant cette pratique dans ses aspects spécifiquement sectaires. »

 

La construction de l’ouvrage est très intéressante et permet au lecteur de rechercher facilement une matière selon les questions qu’il se pose. En effet après des éléments historiques, des clarifications de vocabulaires et des généralités, les auteurs abordent les pratiques dans cet ordre : posture – contrôle du souffle – corps yogique – sceaux yogiques – mantra – retrait, fixation et méditation – samâdhi – pouvoirs yogiques – libération.

On peut ainsi, par exemple, découvrir l’évolution de certaines pratiques de l’école Kaula ou l’appropriation par des courants tantriques de pratiques de hatha yoga.

L’ensemble des textes rassemblés ici, peu connus sauf des spécialistes, permet de reconstituer une histoire plus ajustée du yoga, de dissoudre des croyances courantes et monolithiques sur le sujet, mais aussi d’extraire les pratiques d’environnements culturels pesants ou limitatifs (notamment pour les femmes). Le lecteur avisé distingue ainsi combien le degré d’intégration de la non-dualité joue sur la mise en œuvre des pratiques.

 

Véritable anthologie de textes inconnus ou négligés, fruit d’un travail aussi rigoureux qu’érudit, ce livre renouvèle et rectifie notre façon de considérer le yoga en l’enrichissant et la diversifiant. C’est désormais un ouvrage de référence essentiel.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :