Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le grade de Compagnon et sa symbolique par Pierre Dangle. MdV Editeur, 16 bd Saint-Germain, 75005 Paris – France.

http://www.mdv-editeur.fr

 

Après Le garde d’Apprenti et sa symbolique, Pierre Dangle poursuit son projet de clarification de la symbolique des grades bleus.

Nous l’avons régulièrement souligné, le grade de Compagnon est souvent bâclé et sous-estimé alors qu’il est fondamental. Pierre Dangle commence par en rappeler l’importance :

« Le métier forme un être fort afin qu’il puisse entrer dans le flux permanent de la vie et ainsi la servir. Il construit un Frère en capacité d’intégrer une puissance de vie, de l’incarner et de l’animer. Il le prépare à une métamorphose cruciale […] Le grade de Compagnon est en soi un accomplissement, un aboutissement de la vie artisanale, un vécu des petits mystères. »

 

Les principaux éléments étudiés par l’auteur sont : le niveau, la Nombre, la coudée, la géométrie sacrée, la Force, la magie, la pierre cubique, le voyage et l’étoile. L’art du Trait est essentiel pour appréhender ces éléments. Il faut prendre garde de ne pas réduire le Trait au tracé, il s’agit de bien autre chose. Les formes géométriques comme les Nombres manifestent des puissances et des enseignements.

« Avec l’art du Trait, nous dit Pierre Dangle, une loge initiatique peut inscrire l’immatériel dans une forme qui le révèle sans le trahir en rendant présente la Lumière créatrice par l’expression du Verbe. Il est l’art de l’arpentage et de la géométrie sacrée.

En pratiquant l’art du Trait, les bâtisseurs servent le Trait dans toute sa puissance. Son tracé met en œuvre la lumière perçue pour la manifester. Il contient la lumière venue de l’Orient et la met en acte. »

 

Le voyage est nécessaire parce qu’il permet d’acquérir savoir et expérience. Des rencontres naissent de nouvelles possibilités à la fois théoriques et opératives. Une théorie séparée de l’opérativité est stérile. Le voyage forme et précise les stratégies d’apprentissage, de mémorisation, de décision, indispensables pour aborder le chef d’œuvre.

« Si le Compagnon, poursuit l’auteur, comprend ce qu’est le chef d’œuvre, il s’associera à l’Œuvre et deviendra partie intégrante de son feu pour aller au-delà. Construire est son devoir, il doit en prendre conscience. Tout se construit, la conscience, la sensibilité, la fraternité. Si l’on considère que l’initiation consiste à œuvrer pour prolonger l’œuvre du Principe et que, son nom de Grand Architecte de l’Univers, il en a conçu les plans, le grade de Compagnon est celui où se découvrent ces plans dans leur formulation géométrique la plus pure : la Pierre cubique, les polyèdres et les lois de construction de l’Univers. Lors de l’initiation au grade de Compagnon, le Frère contemple ce trésor et la possibilité réelle de formuler le secret par la réalisation d’œuvres. S’il s’y adonne avec cœur, il deviendra un artisan de la lumière. »

 

Ce livre contribue à restaurer au grade de Compagnon toute sa force. En faisant l’impasse sur les exigences de ce grade, la plupart des loges hypothèquent d’emblée la maîtrise. Un retour aux fondamentaux du voyage du compagnon est indispensable.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :