Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yoga du Cachemire. Un chemin spirituel. Mes expériences avec Jean Klein par Koos Zondervan. Editions Almora, 43 avenue Gambetta, 75020 Paris, France.

www.almora.fr

 

Koos Zondervan, disciple de Jean Klein,  a déjà publié chez le même éditeur, en 2010, un ouvrage intitulé Le yoga tantrique. Ce nouveau livre raconte sa rencontre et son cheminement avec Jean Klein, l’un des maîtres spirituels non-dualistes occidentaux les plus importants du XXème siècle, inscrit notamment dans le courant du shivaïsme du Cachemire dont la figure majeure demeure Abhinavagupta.

 

A travers les circonstances personnelles de ses rencontres et de son travail avec Jean Klein, l’auteur livre nombre d’indications techniques importantes, par exemple sur « l’érection verticale », sur laquelle insista Jean Klein, une expérience et une pratique qui correspond à la strophe 24 du Vijñāna Bhairava Tantra.

 

«  La vie est le maître » enseignait Jean Klein ce que Koos Zondervan interprète à travers la possibilité de retourner les obstacles en notre faveur, pour une plus grande réalisation spirituelle.

Parce que Jean Klein fut un enseignant de yoga, l’ouvrage présente plusieurs exercices ou plusieurs commentaires techniques qui intéresseront le pratiquant. Jean Klein, reprenant Abhinavagupta, prend appui sur la dimension tactile pour aborder « la plus haute énergie ».

La deuxième partie de l’ouvrage est consacrée au shivaïsme du Cachemire selon Jean Klein. C’est la partie la plus intéressante de l’ouvrage.

 

Rappelant l’un des aphorismes de Jean Klein, « Il s’agit de se libérer de la personne et non pas de libérer la personne », Koos Zondervan pose les règles du jeu :

« … lorsqu’il y a réalisation du Soi, l’accent qui d’habitude est centré sur la personne, c’est-à-dire sur notre existence dans le temps et dans l’espace, glisse soudainement vers notre axe intemporel, où se situe notre véritable nature. Alors l’identification avec le corps et le mental cesse, ainsi que l’illusion d’être une personne. En fin de compte la personne n’est qu’une expression temporelle, dans le temps et dans l’espace, de notre véritable nature.

Dans la tradition spirituelle du cachemire notre vraie nature est appelée Shiva (Dieu). Shiva est toujours uni à l’énergie, Shakti, même lorsqu’il se manifeste sous une forme voilée en tant qu’être humain. La différence entre un homme réalisé, un bouddha, et un homme qui n’a pas réalisé sa vraie nature est d’ordre énergétique. Une énergie obscurcissante (Mâyâshakti), liée à la colonne vertébrale, est active chez une personne qui n’est pas réalisée. Cette énergie obscurcissante est la raison pour laquelle nous ne reconnaissons pas notre véritable nature. Nous nous sommes oubliés, pour ainsi dire. Donc, considérée du point de vue énergétique, cette énergie obscurissante devrait être désactivée. Le texte le plus important de la tradition du Cachemire, le Vijñāna Bhairava Tantra, nous donne des indications pour réaliser cela. »

 

Les propositions de Jean Klein vont des postures de yoga, la circulation des énergies jusqu’à l’adaptation de l’alimentation. C’est tout l’être qui s’oriente ou se réoriente vers sa propre axialité.

Quelques paroles de Jean Klein :

 

« Ce n’est pas par une discipline qu’on arrive à la plénitude. »

 

« L’homme intelligent est un homme complètement vide. »

 

« Maintenant je vais vous dire le secret le plus profond. Dans une attente sans attente vous allez trouver ce que vous attendez. L’attente elle-même est la réponse. »

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :