Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Wendigo. Fantastique & horreur n°4. La fille de Satan. Editions L’œil du Sphinx, 36-42 rue de la Villette, 75019 Paris – France.

www.oeildusphinx.com

 

Nous retrouvons avec grand plaisir cette revue-livre qui rassemble des nouvelles fantastiques. Cette fois, Richard D. Nolane, artisan de cette publication, puise au-delà de la date limite de 1945, poussant jusqu’aux années 1950, période de la fin des pulps.

 

« Si 1945 avait bien entamé nous dit-il un virage dans l’édition des magazines populaires de genre, il était finalement assez dommage de se priver de ce qui avait été publié au cours du reste de ce virage long d’une dizaine d’années et au cours desquelles le format digest avait remplacé le grand format pulp, avec changement de politiques éditoriales à la clé pour suivre l’évolution des goûts du lectorat. »

 

La fille de Satan qui orne la couverture, nouvelle écrite par E. Hoffmann Price, nous transporte dans l’archéologie fantastique où se mêlent aventures et érotisme magique.

 

Le portrait du mort de D.O. Marrama conduit le lecteur vers un sympathique fantôme. C’est dans le coin sombre d’une auberge qu’un journaliste raconte à ses amis cette rencontre assez classique.

 

Un chevalier de grand chemin de Richard Marsh restitue à la fois par le style et le thème l’ambiance du milieu du XVIIIème siècle.

 

Le manoir de Rog Phillips nous introduit à un autre genre, celui de l’angoisse. Cette nouvelle traverse les temps et les ressorts de l’époque s’avèrent toujours efficaces.

 

L’enfant de la mort de Guy Boothby relate l’histoire d’une enfant maudite à bord d’un navire qui connaît une mutinerie.

 

Le vaisseau des hommes silencieux de Philip Fisher Jr, autre nouvelle maritime, relève d’une autre dimension, avec l’histoire d’un équipage confronté à d’inquiétants et incompréhensibles phénomènes électriques.

 

Marionnette de John D. Swain met en scène la marionnette d’un ventriloque qui, à la mort de ce dernier, s’exprime et pas toujours de manière complaisante envers son propriétaire.

 

Le dixième commandement de Victor Rousseau évoque, entre surnaturel et secrets, l’histoire d’une famille bourgeoise typique du début du XXème siècle.

 

La marche des zombies de Thorp McClusky nous emmène dans l’Amérique profonde. Un ancien pasteur fait travailler les morts, ce qui n’est pas toujours sans inconvénient malgré de nombreux avantages financiers.

 

Chaque nouvelle est précédée d’une courte biographie de son auteur resituant l’œuvre dans le contexte de sa rédaction. Ce nouveau numéro de Wendigo offre une belle qualité de textes

et redonne vie à une littérature injustement oubliée.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :