Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre du Crocodile

La Lettre du Crocodile

Chroniques littéraires dans les domaines de l'initiation, des philosophies de l'éveil et des avant-gardes : Franc-maçonnerie, hermétisme, bouddhisme, shivaïsme, surréalisme, pensée contemporaine...


Le Mythe d'Hiram

Publié le 23 Août 2017, 08:58am

Le mythe d’Hiram par Jean Delaporte, MdV Editeur.

Le mythe d’Hiram présente une structure similaire au mythe d’Osiris. Une partie des mythèmes osiriens se retrouvent dans la légende d’Hiram même si le mythe qui fonde la Franc-maçonnerie présente ses propres caractéristiques.

« Construction du Temple, assassinat du Maître, trahi par ses propres Frères, perte du secret de l’œuvre, finalement retrouvé grâce à l’acacia et à la quête ardente menée par ceux qui sont chargés de prolonger la Tradition en faisant revivre l’esprit du Maître. Tel est, brièvement résumée, explique l’auteur, la structure du mythe fondateur de la maîtrise maçonnique. »

 

Après avoir évoqué les différentes influences traditionnelles possibles dont les sources compagnonniques, Jean Delaporte précise les similitudes avec le mythe osirien :

« Les cinq points parfaits de la Maîtrise correspondent au remembrement du corps du Maître. Le fait que le mot de passe soit communiqué au moment où le Vénérable relève rituellement le corps du Maître par les cinq points parfaits de la Maîtrise indique que c’est grâce au remembrement que la Tradition se transmet. Ce remembrement est un aspect du mythe que l’on ne trouve guère ailleurs. Il est permis de parler de spécificité de la tradition des bâtisseurs, à laquelle la composante féminine de l’initiation n’est pas étrangère puisque l’intervention des Sœurs est essentielle à l’accomplissement de cet acte. Bâtir, n’est-ce pas précisément remembrer, reconstituer ce qui était séparé, à l’instar d’Isis qui redonne magiquement l’intégrité de son corps à son époux Osiris ? »

Jean Delaporte cherche ensuite à cerner les fonctions d’Hiram, de Salomon et de la Reine de Saba à travers diverses sources et en recourant aussi à l’étymologie afin de mettre en évidence les archétypes à l’œuvre au sein du mythe. C’est bien une voie du corps de gloire, héritée des traditions osiriennes que nous retrouvons dans le procès alchimique de mort et de résurrection ou recréation.

 

Jean Delaporte pose finalement deux questions d’importance : qu’est-ce qui justifie la construction du Temple et sa reconstruction permanente ? Que nous apprend la nécessaire stabilité du couple royal dans le mythe osirien sur la fonction, plutôt négligée de la Veuve en Franc-maçonnerie ? Il invite à un dialogue fécond, sans doute indispensable, entre le mythe d’Hiram et le mythe d’Osiris pour mieux percevoir les mystères et les réaliser opérativement.

MdV Editeur, 16 bd Saint-Germain, 75005 Paris – France.

http://www.mdv-editeur.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents