Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre du Crocodile

La Lettre du Crocodile

Chroniques littéraires dans les domaines de l'initiation, des philosophies de l'éveil et des avant-gardes : Franc-maçonnerie, hermétisme, bouddhisme, shivaïsme, surréalisme, pensée contemporaine...


Le Rite Ecossais Rectifié et l'apprenti...

Publié le 25 Mai 2017, 06:55am

Le RER et l’apprenti… de midi moins le quart à minuit et demi de Jean-Claude Montmey, Cépaduès, Editions de Midi.

Voici un ouvrage généraliste et synthétique sur le Rite ou Régime Ecossais Rectifié. L’auteur commence par un rappel de l’histoire de la Franc-maçonnerie et de celle du RER comme manifestation d’une Franc-maçonnerie chrétienne avant de chercher dans l’étude du rituel d’apprenti les fondements et les spécificités du rite fondé par Jean-Baptiste Willermoz.

L’ouvrage alterne des descriptions et des réflexions sur certains éléments du rituel ou des décors. L’organisation du rite, la structure administrative, les règles et les usages sont présentés largement, donnant un tableau général des mécanismes qui garantissent sa pérennité.

Claude Montmey analyse les symboles et des extraits du rituel d’apprenti tantôt dans un référentiel maçonnique général, tantôt, mais un peu timidement, dans le référentiel de la doctrine de la Réintégration de Martines de Pasqually que Jean-Baptiste Willermoz a préservée en l’inscrivant dans ce rite avec une grande et subtile cohérence. Cependant, il livre avec modestie nombre de détails qui peuvent véhiculer une grande profondeur et porter les pratiquants de ce rite vers une meilleure compréhension et opération des rituels.

La pas à pas proposé par l’auteur est une opportunité de découvrir ou redécouvrir l’ajustement à la fois doctrinal et opératif voulu par Jean-Baptiste Willermoz.

En conclusion, l’auteur livre sa vision de ce rite qu’il aime et défend à sa manière avec sincérité :

« S’il y a une démarche chevaleresque dans le Rectifié ce n’est que peu en références à ces nobles chevaliers, hommes parfois avides de conquêtes, de pouvoir et de gain… mais bien pour rappeler nos objectifs d’humilité et de bienfaisance en opposition à l’orgueil et la cupidité.

Nous parlons là de cette bienfaisance, issue de notre capacité à aimer et qui est tournée vers la souffrance et la peine de nos semblables.

Cette voie chevaleresque complète-t-elle la voie mystique ?...

JB Willermoz, inspiré par Martinès de Pasqually et de son système des Elus Coëns, a voulu conserver ce qui pouvait nous conduire dans cette voie mystique. Il a cherché à écarter les dangers du modèle de Pasqually, empreint de recherche métaphysique, et de mysticisme théurgique.

Au Rectifié, le Christ n’est considéré ni comme le magicien, ni comme le rabbin du Talmud, mais bien comme le Messie annoncé et attendu, base de la révélation nouvelle, de la nouvelle alliance.

La Maçon Rectifié croit en l’essence ternaire de Dieu « Père, Fils et Saint Esprit ». La voie chevaleresque, qui complète la démarche engagée, clarifie ces intentions sans nuire à l’individu, à sa noblesse et à sa liberté.

C’est la voie dans laquelle se trouve le Maçon Rectifié : du premier jour jusqu’à ses découvertes, par l’étude, des relations entre Dieu, l’Univers et l’Homme. »

Cépaduès Editions, 111 rue Nicolas-Vauquelin, 31100 Toulouse, France.

www.cepadues.com

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents