Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre du Crocodile

La Lettre du Crocodile

Chroniques littéraires dans les domaines de l'initiation, des philosophies de l'éveil et des avant-gardes : Franc-maçonnerie, hermétisme, bouddhisme, shivaïsme, surréalisme, pensée contemporaine...


Correspondances de Louis Cattiaux

Publié le 29 Janvier 2017, 09:07am

Correspondances de Louis Cattiaux avec James Chauvet, Gaston Chaissac et Serge Lebbal, Editions du Miroir d’Isis.

Après la publication de la correspondance entre Louis Cattiaux et René Guénon, les Amis de Louis Cattiaux mettent à notre disposition une correspondance particulièrement importante, celle que Louis Cattiaux développa avec James Chauvet notamment mais aussi Gaston Chaissac et Serge Lebbal qui, comme d’autres, furent attirés chez Louis Cattiaux (1904 – 1953) après la publication en 1946 du Message Retrouvé.

Emmanuel d’Hooghvorst, à qui nous devons la diffusion et la permanence du Message Retrouvé, comprit très vite l’intérêt des lettres échangées avec James Chauvet. « Chauvet nous a rendu un grand service, c’est celui de vous avoir amené à vous exprimer par écrit d’une façon vraiment illuminante. » écrit-il à Louis Cattiaux. Il lui propose de publier des extraits de cette correspondance comme commentaires du Message Retrouvé.

 

James Chauvet (1885 – 1955) fut un ésotériste discret mais non sans influence, auteur d’un seul ouvrage, La Queste du Saint Graal, dans lequel il pose les bases d’un ordre du Saint Graal, projet alors avorté mais qui vit le jour finalement à la fin du siècle dernier à la demande de Robert Amadou qui avait aussi fait rééditer l’ouvrage de Chauvet. James Chauvet est un maître du dépouillement et de la simplicité, il accède difficilement à la profondeur du Message Retrouvé. Louis Cattiaux se lassera de ses difficultés à saisir ses propos. C’est donc grâce à la « tête dure » de James Chauvet que nous avons accès à ces commentaires, si précieux pour nous aujourd’hui.

 

Gaston Chaissac (1910 – 1964) était peintre comme Louis Cattiaux et partageait avec ce dernier le rejet des mondanités. Tout au long d’une vie difficile il se révéla un épistolier acharné. Il rencontra de nombreuses personnalités du monde de l’art, d’André Breton à Jean Paulhan avec qui il collabora dans le cadre de la NRF.

 

Serge Lebbal fut un peu le fils que Louis Cattiaux n’a jamais eu. Fils d’un émigré algérien, sa rencontre dans une bibliothèque avec le Message Retrouvé bouleversa sa vie et le conduisit chez l’auteur qui le prit sous son aile bienveillante.

 

Cette correspondance éclairera tout étudiant du Message Retrouvé. Elle peut aussi constituer, sans doute, une bonne introduction au Message Retrouvé en mettant en évidence sa puissance de révélation ou d’actualisation.

Voici un extrait des échanges avec James Chauvet, profondément non-dualiste :

« Il n’y a pas d’avancement spirituel, car si j’avance, ce n’est pas moi, c’est Lui, et comment pourrait-Il avancer ou reculer ? se retrouver tout au plus intact de plus en plus, nu et dépouillé de toutes scories, de tout moi particulier et séparatif.

Serai-je fier de Lui, ou sera-t-Il fier de moi ? Ni l’un ni l’autre. Il est content de Lui, c’est tout et c’est assez, et à ce moment-là « nous sommes » contents ensemble, ce qui fait tout le mystère qu’on peut dire. »

 

Une correspondance indispensable.

 

Le Miroir d’Isis, Clément Rosereau, 54 bis rue d’Angleterre, 59870 Marchiennes, France.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents