Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre du Crocodile

La Lettre du Crocodile

Chroniques littéraires dans les domaines de l'initiation, des philosophies de l'éveil et des avant-gardes : Franc-maçonnerie, hermétisme, bouddhisme, shivaïsme, surréalisme, pensée contemporaine...


L'Art Royal de la Franc-maçonnerie

Publié le 25 Février 2013, 08:46am

Catégories : #Tradition

L’Art Royal de la Franc-maçonnerie, de la royauté en esprit à la construction du Temple de Jean Onofrio, collection Les Symboles Maçonniques, MdV Editeur.

L’Art du roi s’inscrit dans une tradition remarquablement étudiée par Ernst Kantorovicz sans sa thèse des deux corps du roi, un corps mortel, réceptacle temporel, et un corps immortel, corps de fonctions créatrices, intemporel, censé passé de roi en roi pour assurer une permanence spirituelle. Cet Art nécessite une Règle qui établit le plan de l’œuvre créatrice, cette Règle n’émane pas du temporel mais de l’intemporel. Elle vise à mettre de l’ordre là où il y a du désordre.

Jean Onofrio insiste avec justesse sur ce fait de Tradition qui veut que le Roi soit un couple, un roi et une reine : « La royauté en esprit est indissociable d’un amour de nature et d’origine céleste, le roi naissant de la reine, matrice de toute résurrection, de toute naissance en esprit. ».

Il s’interroge sur l’existence d’un art initiatique communautaire, renvoyant non au collectif mais à la communion. Le rituel est pour lui « l’œuvre initiatique communautaire par essence ».

« Le travail des initiés consiste communautairement à prendre conscience de ce point de jonction – la fonction royale – pour passer dans l’autre communauté, celle de l’univers, et des fonctions créatrices. Mais ce passage n’est pas individuel ; contrairement à tous les fantasmes élaborés pour que l’individualité humaine perdure (réincarnation, survivance à travers les enfants, etc.), elle n’y est pas apte en tant que telle, et seule la fonction royale, selon l’ancienne symbolique, n’est pas soumise à l’usure du temps. »

Jean Onofrio évoque le « métier d’initié » renouant avec le sens passé et oublié du mot qui inclut une dimension spirituelle.

« Apprendre le métier de l’initiation, c’est apprendre à œuvrer, et il n’est pas exagéré de parler d’ascèse à ce moment, au sens exact du terme, puisque askesis signifie en grec « exercice pratique ». L’ascète, asketès, est celui « qui s’exerce à », en l’occurrence à la pratique d’un métier, lequel s’acquiert par l’étude, asketos.

Comme tout ce qui concerne l’initiation, si l’ascèse nécessaire pour apprendre le métier est avant tout communautaire, elle suppose un comportement individuel approprié, sans quoi rien n’est possible. »

Le métier possède une double dimension, artisanale et mystérique qui prend tout son sens dans la transmission. C’est une axialité que manifeste l’Art royal, un procès alchimique, une tension créatrice vers l’état originel et ultime de l’Être.

MdV Editeur, 16 bd Saint-Germain, 75005 Paris, France.

www.mdv-editeur.fr

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents