Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Responsiones Aros philosophi ad Nephes regem de philosophia malis et improbis occulta et sapientibus manifesta. Avec un fac-similé du manuscrit arabe Chester Beatty Ar 4121

Texte édité et présenté par Sylvain Matton

Séha Edidit. Diffusion Editions La Tarente, Mas Irisia, Chemin des Ravau, 13400 Aubagne.

https://latarente.fr/

C’est un texte rarissime que Sylvain Matton met à la disposition des spécialistes d’alchimie avec le soutien du Centre Jean Pépin (CNRS-ENS). Le traité publié ici en latin et en arabe n’est connu que par deux manuscrits, l’un à la Bibliothèque Riccardiana de Florence, l’autre à la Bibliothèque de Bologne.

Nous sommes en pleine alchimie arabe, dont nous connaissons l’importance, entre autres par Schwaller de Lubicz, Les manuscrits nous orientent vers la figure exceptionnelle de Āras al-ḥakīm. Le texte rédigé avant le milieu du Xème siècle puise dans la tradition des alchimistes grecs. La traduction latine daterait du XIVème siècle.

Cette édition est basée sur le manuscrit le plus tardif car plus complet. Sylvain Matton prend en compte les difficultés de traductions de l’arabe au latin, les confusions, les corrections successives ou les erreurs des copistes mais a choisi de publier le manuscrit tel quel, évitant le piège d’une édition critique qui « courrait le risque de produire un texte que personne n’avait jamais lu ». Sylvain Matton a déjà abordé la problématique de l’édition des textes alchimiques médiévaux dans la revue Chrysoepeia, VI (1997-1999), pp. V-XII.

Le texte latin est accompagné du fac-similé du manuscrit arabe de de la Chester Beatty Library.

L’appareil de notes permet de rectifier certaines erreurs qui nuisent à la compréhension du texte latin.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :