Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le monde d’Olivier de Fremond (1854-1940) à travers sa correspondance inédite. Texte annoté, présenté et publié par Ladislao Toth. Archè-Milano. Diffusion Editions La Tarente, Mas Irisia, Chemin des Ravau, 13400 Aubagne.

https://latarente.fr/

Ladislao Toth nous a quittés en 2021. Ce livre est son dernier travail pour les Editions Archè qu’il fonda en 1967 et auxquelles il consacra tout son talent et son énergie.

La correspondance présentée dans cet ouvrage, fruit d’un travail qu’il faut saluer, travail considérable et sans doute aussi fastidieux que passionnant, rassemble trois personnages, Olivier de Fremond, René Guénon et Louis Charbonneau-Lassay. Les thèmes abordés sont l’ésotérisme, la religion mais aussi la politique de l’époque.

Ladislao Toth a disséqué les lettres retrouvées, peu nombreuses, et les brouillons de lettres d’Olivier de Fremond, soigneusement conservés. Comme le remarque Ladislao Toth, l’un des grands intérêts de cette correspondance est de mettre en évidence d’autres facettes de René Guénon que celles qui nous paraissent, parfois à tort, familières.

Olivier de Fremond est un ultra-catholique. Ses échanges avec les deux personnalités complexes que sont René Guénon et Louis Charbonneau-Lassay s’inscrivent dans un respect mutuel des croyances de chacun, non sans réserve parfois, mais dans une volonté sincère de partage et d’approfondissement tant de points doctrinaux que d’aspects symboliques, particulièrement autour du Bestiaire du Christ.

La correspondance, près de 90 lettres, couvre la période 1931-1939, cette période avant-guerre à la fois créatrice et pleine de dangers. Souvent, nos trois épistoliers traitent des tensions qui montent en Europe et de la crise mondiale. C’est un témoignage direct de la complexité de cette décennie et des lucidités très variables des uns et des autres, de la difficulté à saisir ce qui se prépare.

La correspondance constitue la moitié de ce livre de six-cents pages. L’autre partie, très conséquente, consiste en un répertoire alphabétique. Ladislao Toth a privilégié le répertoire plutôt qu’un appareil de notes jugé trop lourd pour la correspondance elle-même. Le répertoire est un outil de travail tout à fait exceptionnel par les notices développées qu’il rassemble, établies à partir de sources variées et complémentaires, sur les deux principaux champs abordés dans les lettres, le religieux et le politique. Les notices présentent des personnalités citées dans la correspondance mais aussi des publications, notamment des revues ou bulletins (comme le Bulletin des Polaires, la Revue Internationale des Sociétés Secrètes…) ou encore des ouvrages très divers et des organisations. Ces notices permettent de mieux comprendre l’époque et les intérêts opposés ou partagés par Olivier de Fremond, René Guénon et Louis Charbonneau-Lassay.

Le livre est une contribution de référence à la compréhension du monde de l’ésotérisme dans la première partie du siècle dernier et de ses prolongements jusqu’à nos jours. Il éclaire nombre de zones d’ombre, permet d’établir des liens entre personnalités ou entre organisations ou encore de porter de nouveaux regards sur les principaux protagonistes de ces mouvements.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :