Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Lexique des anges dans la Tradition Kabbalistique de Fred MacParthy. Sesheta Publications, 5 côte de Brumare, 27350 Brestot - France.

www.sesheta-publications.com

C’est le quatrième tome de la collection consacrée à l’angéologie par Sesheta. Il vient compléter les trois précédents tomes en reprenant une part des informations qu’ils contenaient en vue de clarifier certaines questions.

Fred MacParthy commence par rappeler que les anges sont des fonctions divines inscrites dans une théocratie fortement hiérarchisée. Il met en garde contre les projections courantes et anthropomorphiques sur des consciences très particulières et pose la question du libre arbitre éventuel des anges et du libre arbitre des hommes. C’est par la kabbale qu’il veut approfondir ces questionnements et plus particulièrement par les plans de l’âme symboliquement associés aux sephiroth.

Distinguer l’action de ces énergies divines selon les plans où ils peuvent agir est l’un des objectifs de ce dictionnaire, suivant des enchaînements de manifestations dans les différents mondes et des interpénétrations qu’il convient de prendre en compte du centre le plus subtil jusqu’aux périphéries.

« Vous devez donc avant toute chose, insiste l’auteur, faire le lien entre les anges et leurs significations, leurs portées symboliques et surtout pratiques. 

Puis, réduire le champ de votre intention au plus juste, employant ainsi une énergie concentrée en un point, résumé en deux ou trois mots clés. »

Les anges sont présentés selon les lettres auxquelles ils sont assignés, d’aleph Thav. L’idée d’assignation est intéressante car elle renvoie à la prééminence des lettres.

C’est peu à peu un édifice divin qui se construit obéissant à des règles bien établies et offrant des possibilités infinies mais régies de manière très précise. C’est aussi une langue vivante et créatrice, un Verbe que les multiples représentations réalisées au fil des temps masquent plutôt qu’elles ne révèlent.

« Si nous devions nommer la manifestation divine, explique Fred MacParthy au lecteur, à travers un ou plusieurs anges ayant des traits et des fonctions communs selon la requête que nous faisons, par une prière, une oraison, nous devons donc nous servir des écrits des sages, des prophètes qui ont été en rapport avec ces anges. Nous nous servirons donc des Saintes Ecritures et des arts comme la talismanie avant que de vouloir invoquer directement un ange par magie cérémonielle. »

En réalité, à moins d’être de culture juive traditionnelle, il est peu probable que l’on saisisse de quoi il est question et comment opère le jeu des équilibres des forces, essentiel à la compréhension de cette angéologie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :