Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le chemin vers l’illumination. La voie mystique de Guillaume Attewel. Sesheta Publications, 5 côte de Brumare, 27350 Brestot - France.

www.sesheta-publications.com

Quelle que soit la voie empruntée, magique, chamaniste, alchimique ou autre, la dimension mystique en est un aspect essentiel. Guillaume Attewel l’évoque de différentes manières dont celle-ci qui est très juste :

« Ce voyage (…) est une élévation qui se passe en soi-même, dans la vie intérieure. En cette intériorité nous cherchons le silence, afin d’entendre le son premier, le Verbe divin. Car oui !  ce silence n’est pas silencieux, il émet un son, une vibration, et celle-ci est la présence divine. C’est l’origine des mondes, le début et la fin de toute chose. Dans ce silence qui se cache au plus profond de notre cœur : le saint des saints là se trouve la réponse finale, la vérité indicible. La Voie Mystique est donc une élévation de l’âme, une remontée vers Dieu. C’est une grande ascension vers le royaume des cieux. »

Dans la première partie de l’ouvrage, l’auteur se réfère autant aux Evangiles qu’à des figures classiques et traditionnels (Plotin, Saint Augustin, Denis l’Aréopagite, Pierre d’Alcantara, Martines de Pasqually…) ou encore à des spécialistes du rappel de soi comme Gurdjieff pour aborder les thèmes du bien et du mal, de l’ego et de l’essence, de la dévotion, du maître intérieur, des anges ou des déchus.

La seconde partie de l’ouvrage s’intéresse à la voie mystique comme voyage, un voyage de retour à Dieu, un voyage solitaire dans lequel l’oraison tient une place première, elle est le « cœur de la pratique du mystique » et, pour l’auteur, dépasse la méditation qui n’en est qu’une phase, presque un préliminaire. Il en propose une méthode, assez traditionnelle et puise parfois dans la symbolique chevaleresque.

Guillaume Attewel aborde également le sujet de l’ange-gardien se référant aussi bien à Plotin, Marguerite Porete qu’à Lilian Silburn pour questionner Matthieu ou Paul. Il balaie nombre de préjugés et de croyances toutes faites sur le sujet qui masquent et déforment la réalité de l’expérience du « nuage d’inconnaissance » qui caractérise les sommets.

« Le voyageur verra sa destinée s’illuminer. Elle lui dictera la marche à suivre. Il rentrera alors définitivement dans le grand ordre de la Nature. Il n’y a plus de mot pour expliquer la suite de ce chemin. Seule l’intimité du cœur pourra répondre à tout ça. »

Ce livre, qui mêle références littéraires multiples, réflexions personnelles et pragmatique, sera utile à de nombreux chercheurs en manque de repères. Il conduit à une pratique simple et exigeante.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :