Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Hauts Grades maçonniques : pourquoi aller au-delà de la maîtrise ? de Laurence Kravetz. Editions Dervy, 19 rue Saint-Séverin, 75005 Paris, France.

http://www.dervy-medicis.fr/

La loge bleue et ses trois grades forment une unité complète alors pourquoi les Hauts-Grades ? Pour répondre, Laurence Kravetz commence par rappeler les deux pierres formant la base de l’édifice maçonnique, l’esprit des Lumières et la Tradition initiatique et c’est cette notion de Tradition qui sert de vecteur à l’exploration et l’approfondissement proposés par les Hauts-Grades, favorisés par le caractère cyclique du temps initiatique.

Au passage, Laurence Kravetz rappelle que le secret relève du vécu le plus intime, de l’expérience et non de l’institutionnel.

« Les mythes et légendes qui jalonnent le rite permettent, dans les cérémonies propres à chaque degré, d’incarner tout à tour les personnages emblématiques. Ces mises en situation véritablement vécues « dans la peau » de ces figures de légende ouvrent au sens de la manière la plus directe, puisqu’elles convoquent dans un même temps, les instances émotionnelles et intellectuelles. (…)

Si le sens symbolique est infini, toujours à approfondir, le contenu initiatique du rite est défini. Au terme de son chemin initiatique dans la hiérarchie des degrés des Hauts Grades, l’initié dispose de la totalité du contenu symbolique, moment délicat où il se demande comment il va pouvoir poursuivre sa progression ou si sa progression s’arrête ! Il accède à une vision d’ensemble, vision synthétique qui lui ouvre des perspectives inépuisables du sens, mais cette vision est fugitive, il devra inlassablement continuer d’approfondir tous les degrés avec une conscience de plus en plus juste, affranchie des influences et des passions qui la troublent. »

Si les exemples apportés par Laurence Kravetz sont empruntés au Rite Ecossais Ancien et Accepté qu’elle connaît parfaitement, son propos vaut pour tous les rites notamment quand elle aborde le sens de la Tradition primordiale, de la Science sacrée, du temple intérieur ou de l’échelle des Grades.

Dans un dernier chapitre, elle précise les courants traditionnels qui nourrissent les Hauts Grades écossais et que l’on retrouve dans de nombreux systèmes de Hauts Grades : gnose, alchimie, kabbale, mystères antiques, art des bâtisseurs, philosophie grecque, grands textes fondateurs, chevalerie…

Laurence Kravetz expose l’intérêt des Hauts Grades, loin de la cordonnite ou du rejet de principe. Il réside notamment dans un approfondissement répété de ce qui est installé dans son entièreté en loge bleue ouvrant sur une cascade des sens symboliques qui opèrent pour une liberté sans cesse accrue.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :