Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Les chants sacrés du cheval par Sylvain Gillier-Imbs. Editions Vega, 19 rue Saint-Séverin, 75005 Paris, France.

http://www.editions-tredaniel.com/vega-editeur

 

Sylvain Gillier-Imbs nous offre un magnifique ouvrage consacré à « l’approche traditionnelle du cheval chez les Indiens Navajos ». Le véritable nom de cette tribu aussi célèbre que méconnue est « le peuple sacré qui marche sur la terre ». Les Navajos ont très tôt construit une alliance profonde avec le cheval comme d’autres peuples amérindiens :

« Pour les nations amérindiennes, le cheval a toujours été présent. Le cheval est présent dans les quatre directions de l’univers. L’univers du cheval fait entièrement partie des cultures amérindiennes authentiques, autant pour les Comanches, les Sioux-Lakotas, que pour les Navajos. Les peuples amérindiens d’Amérique du Nord sont authentiquement des peuples du cheval. »

 

Le cheval a disparu du continent nord-américain, il y a au moins 5000 ans. Ce sont les conquistadors espagnols qui l’ont ramené au XVème siècle, cependant pour beaucoup d’amérindiens « le cheval a toujours été présent sur le continent nord-américain, mais sous une forme spirituelle ou une forme invisible ». Pour les Navajos spécifiquement, « le cheval a été volontairement caché aux humains, parce qu’il représentait un pouvoir trop important et trop sacré ».

 

Le cheval est donc un mythème fondamental des traditions amérindiennes. Les légendes en font un être sacré. Sylvain Gillier-Imbs a choisi plusieurs mythes amérindiens afin de nous permettre d’approcher la place du cheval dans l’harmonie universelle. Le cheval, nous dit-il, « est toujours présent dans le cercle universel ». Il introduit le concept insaisissable de Hὀzhǭ :

« Hὀzhǭ, c’est le bien universel, le bien supérieur qui dépasse et unit les opposés. Par la connexion avec les chevaux et la terre, nous marchons sur les chemins de Hὀzhǭ. »

Le livre est une rencontre avec des peuples amérindiens comme les Navajos, les Apaches, les Hopis, les Comanches… par le cheval. Sylvain Gillier-Imbs évoque quatre messages du peuple des chevaux : « Centre-toi et enracine-toi, Ralentis tes pensées, Observe la nature et Apprends à être dans le flux de la vie ».

« L’important, nous dit-il, ce n’est pas de déplorer telle ou telle situation, ou de nous plaindre. Ce qui est important, c’est de retrouver son centre et ses propres racines, dans sa propre culture. Lorsque l’on vit au quotidien avec des animaux, on retrouve peu à peu cette connexion avec la terre. »

 

Sylvain Gillier-Imbs traite aussi de l’art navajo du cheval : comment domestiquer le cheval sauvage, comment communiquer et communier avec le cheval, comment prendre soin du cheval en étant conscient de la puissance symbolique de chaque partie du cheval. Les couleurs des robes sont aussi associées à des directions de l’espace. Les Navajos ont réussi à conserver leurs traditions et à préserver les cérémonies traditionnelles dont celles qui sont liées au cheval.

 

En fin d’ouvrage, Sylvain Gillier-Imbs invite le lecteur à créer ses propres cérémonies pour les chevaux. Il donne quelques exercices pour renouveler l’alliance première avec le cheval et bénéficier pleinement de sa présence bienfaisante. Il est question de réciprocité entre l’être humain et l’être-cheval comme entre l’être humain et la nature.

Ce livre passionnant bénéficie d’un très beau cahier photographique en couleur. Il intéressera non seulement les amoureux des chevaux mais tous ceux qui sont concernés par la restauration du lien initial avec la nature.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :