Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Les secrets de la méthode maçonnique de Jacques Carletto & François Morel. Editions Dervy, 19 rue Saint-Séverin, 75005 Paris, France.

http://www.dervy-medicis.fr/

 

Jacques Carletto, auteur, et François Morel, dessinateur, par leurs compétences respectives, cherche à répondre à la question : « Existe-t-il une méthode maçonnique ? ».

 

La dite méthode se dégage des titres des chapitres : « Changer de regard – Intégrer les symboles – Vivre mythes et rites – Savoir patienter – Ecouter vraiment – Oser s’impliquer – Transmettre ». Une méthode et une programmation. La méthode repose sur un art philosophique du questionnement qui permet de rendre vivant le symbole et d’explorer les mythes et légendes maçonniques.

 

Chacun des sept chapitres propose sept micro-parties. Ainsi pour le chapitre II : « Intégrer les symboles », nous trouvons : « Du symbole et de la symbolique – Représentation du symbole – La méthode – L’usage du symbole – Principes du symbole – A quoi sert le symbole ? Quelle suite dans la société ? ».

Chacune de ces unités de base qui structurent l’ouvrage est composée d’une page de texte et d’un dessin sur une page.

 

Jacques Carletto a choisi de rassembler de nombreuses citations dans ses textes, comme autant de pistes que le lecteur peut suivre dans un chemin qui restera très personnel. De grands auteurs comme Carl G. Jung ou Eckhart Tolle côtoient des auteurs plus modestes, souvent Francs-maçons.

 

Les dessins de François Morel, particulièrement humoristiques, servent à mettre le lecteur à distance ou à pointer quelques travers que tout Franc-maçon reconnaîtra aisément.

 

Pas d’ésotérisme, parfois moqué, dans ce livre mais une approche philosophique, éthique, voire psychologique dans laquelle certains traditionnalistes ne se reconnaîtront pas. C’est la dimension humaniste, restauratrice, parfois réparatrice, qui est privilégiée.

Cependant, les pistes laissées par Jacques Carletto permettent de rejoindre des domaines inexplorés par le livre.

 

« … le mythe, nous dit-il, est un récit fondateur qui tend à répondre aux grandes questions métaphysiques que ce sont toujours posées les hommes. Si le mythos des Grecs anciens a fait place au logos plus raisonnable, il conserve, néanmoins, une place considérable pour répondre aux attentes qui perdurent : d’où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? Comme le confirme Joseph Campbell : « Les images du mythe sont les reflets des potentialités spirituelles de chacun d’entre nous… La fin du monde n’est pas un événement futur, c’est une transformation psychologique, une transformation de la vision. » Un regard qui ne voit plus le monde matériel hors de soi, mais qui perçoit la lumière en soi. »

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :