Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Ethique alchimique par Chalybe. Editions Cosmogone 6, rue Salomon Reinach, 69007 Lyon.

www.cosmogone.com

 

Cet ouvrage rassemble des textes parus dans la très intéressante revue Chroniques du Pays Réel des Sages depuis 2010, augmentés de quelques inédits.

Le lecteur pourra reprocher à l’auteur, ou aux auteurs, un style un peu pompeux, malgré une belle maîtrise de la langue, et un ton parfois agaçant quand il devient pontifiant, donneur de leçon, condamnant avec raison sans doute, tel ou tel comportement commun à nos sociétés contemporaines, ou empoisonnant la vie des ordres dits initiatiques, ou encore tombant dans l’hypertrophie de la filiation, ceci de manière totalement inutile. Rappelons-nous l’avertissement de Lanza del Vasto qui introduit le Message Retrouvé de Louis Cattiaux. Il est valable pour toutes les époques.

Il faut cependant dépasser ces aspects formels ou périphériques pour ne s’intéresser qu’au fond de cet ensemble, intéressant sans aucun doute, important très probablement.

 

« Nous œuvrons nous dit Chalybe, pour le rétablissement de la vérité. » Il évoque « la Connaissance hermétique de la pratique alchimique par les véhicules élémentaires, la fabrication et l’usage des matières canoniques, des adjuvants conformes et apprêtés, les procédures spécifiques et ancestrales. ».

 

Il précise ces procédures : « Entrée universelle par la voie du Vitriol » - « voie longue et humide » - « voie sèche et courte » - « voie brève » - « voie de la Fulgurance » - « les Chemins adjacents ou les sentiers annexes » - Les Portes vitrées » et annonce « des productions inédites obtenues par des canaux ou voies originales, révolutionnaires. »

 

Le discernement, la désidentification aux conditionnements, la technique, certains tours de main, mais aussi la Grâce et la liberté de l’Esprit sont au cœur des différents textes rassemblés.

Chalybe nous fait remarquer deux manières d’opérer :

« Nous voyons que la première manière d’opérer, élaborer depuis une démarche scientifique, n’est que la résultante d’un phénomène naturel dont le mécanisme a été intellectuellement compris et le processus contrôlé. Après quelques tentatives, il est aisé de s’en rendre maître. Jouons-nous purement et simplement avec les bonnes circonstances, avec les Lois de la Nature que nous pouvons estimer être les plus manifestes et concevables par l’entendement.

La seconde manière d’opérer, agencer depuis une démarche artistique, n’est plus la résultante d’un phénomène naturel mais celle d’une Vision créatrice ou d’un Acte de foi qui livre passage, dans le meilleur des cas, au REEL POSSIBLE ET EN SUSPENS DE LA PIERRE DES ANCIENS. Concrètement, elle ne saurait jamais dépendre de notre Labeur ni de la possibilité de la Nature naturée. Ni des deux associés, c’est-à-dire de la bienveillance de cette dernière assistée ou secourue par l’Art de l’alchimiste. »

 

Il oppose ainsi, de manière assez dualiste, un « comment » profane à un « pourquoi » sacré recherchant « L’Essence ou la Destinée des choses ».

L’appel répété de Chalybe à la Verticalité et à l’Esprit s’organise en une Ethique qui justifie le titre de l’ouvrage. Toutefois il abord aussi bien des sujet sociétaux, comme « l’assistance médicale à la procréation », que des donnés directement alchimiques ou encore « la prophétie chez Jean de Rupescissa ».

 

La conclusion reprend hélas le ton des premières pages et dénonce notre époque comme celle « des hérésiarques, apostats, renégats… ». L’expression pessimiste de Chalybe, que nous retrouvons assez souvent chez les chercheurs de toutes les époques, dessert sa lucidité, pourtant précieuse. Il faudra au lecteur passer outre pour retenir ce qui concerne les maîtres de l’Art.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :