Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Illuminisme et Franc-maçonnerie. Actes du Colloque de Chambéry, 4 & 5 mai 1979. La Pierre Philosophale Editions, C3 Les Acacias, 17 avenue Eisenhower, 83400 Hyères, France.

 

Ce colloque, qui se déroula à l’Université de Savoie, fut consacré largement à l’œuvre et l’influence de Joseph de Maistre. Il fit date dans les études maistriennes. Les actes, publiés en 1980 aux Belles Lettres, étaient indisponibles. Cette nouvelle édition est donc bienvenue et vient rappeler l’actualité et la permanence de la pensée de Joseph de Maistre, auteur surtout connu pour les Soirées de Saint-Pétersbourg.

 

Sommaire : L. TERREAUX, Allocution – INTRODUCTION : L. TRENARD, Lumières et maçonnerie dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Synthèse introductive ; J. NICOLAS, Noblesse, élites et maçonnerie dans la Savoie du XVIIIe siècle ; J.-L. DARCEL, Des pénitents noirs à la franc-maçonnerie, aux sources de la sensibilité maistrienne ; J.-L. SOLTNER, O.S.B., Le christianisme de Joseph de Maistre – II- ILLUMINISME ET FRANC-MACONNERIE : J. MARX, L'idée de palingénésie chez Joseph de Maistre ; A. FAIVRE, Joseph de Maistre et l'illuminisme, rapports avec Willermoz ; J. BRENGUES, De la Grande Loge au Rite Écossais Rectifié ou la mauvaise conscience maçonnique de Joseph de Maistre ; J. REBOTTON, "Josephus a floribus" pendant la Révolution, repères et conjectures ; G. DURAND, Maistre, le mythe romantique et le Rite Écossais Unifié ; F. BIGATTI, Joseph de Maistre et la franc-maçonnerie italienne ; J.-P. LAURANT, Joseph de Maistre inspirateur des occultistes – III- VARIA : R. LEBRUN, L'épistémologie de Joseph de Maistre, rationalité et connaissance transcendante ; V. NGUYEN, Maistre, Vico et le retour des Dieux ; G. DELAPLACE, La tradition, principe d'une politique dans la pensée de Joseph de Maistre ; M.-T. BOUQUET-BOYER, La musique de Cour du roi de Sardaigne à l'époque de Joseph de Maistre – IV- INFLUENCES : M. RIQUET, S.J., Joseph de Maistre et le Père Barruel ; J.-R. DERRE, Ballanche continuateur et contradicteur de Joseph de Maistre ; J. RICHER, Présence de Joseph de Maistre dans l'œuvre de Gérard de Nerval ; P. CAZZOLA, Le symbolisme des nuits blanches de Saint-Pétersbourg, de Joseph de Maistre à Dostoïevski.

 

Dans ce sommaire d’une grande richesse, nous nous intéresserons plus particulièrement aux interventions qui concernent le Régime Ecossais Rectifié en particulier et le martinisme dans son acception la plus étendue.

 

Antoine Faivre aborde les relations entre le jeune Franc-maçon Joseph de Maistre et Jean-Baptiste Willermoz au moment de la construction par celui-ci du Régime Ecossais Rectifié. Il évoque les relations à la fois fécondes et complexes qui unissent le fondateur du RER avec ce « disciple incommode ». Malgré quelques erreurs sur la Profession et la Grande Profession, courantes dans les années 70, le travail d’Antoine Faivre intéresse par la synthèse qu’il propose de ces relations en distinguant les relations personnelles, la dimension psychologique, la politique maçonnique et le plan doctrinal.

 

Jacques Brengues aborde le parcours maçonnique complexe, fait de ruptures et de questionnements de Joseph de Maistre. Il note que « la rencontre avec Saint-Martin en 1787 n’est pas immédiatement déterminante sur son esprit ».

 

Gilbert Durand identifie cinq mythèmes à l’œuvre dans le système de Jean-Baptiste Willermoz et dans la doctrine de la Réintégration de Martinès de Pasqually mais à l’œuvre aussi dans l’épopée romantique, héritage des étapes initiatiques des traditions chrétiennes comme préchrétiennes. Il analyse dans le détail l’inscription et le mouvement de ces mythèmes, particulièrement celui de la « chute », dans les différents grades du Régime Ecossais Rectifié.

 

Jean Paul Laurant voit en Joseph de Maistre un inspirateur des occultistes. Il s’intéresse à la perception qu’eurent de l’œuvre de Joseph de Maistre des personnalités aussi différentes que René Guénon, Victor Emile Michelet ou encore le Cardinal Pitra.

 

Cependant les actes permettent d’aborder d’autres aspects de la formidable pensée maistrienne et notamment sa dimension sociale.  Si Joseph de Maistre est souvent rangé parmi les penseurs réactionnaires, il n’est pas anodin qu’il intéressa aussi bien Denis de Rougemont, le grand théoricien du fédéralisme intégral, Herbert Marcuse, Albert Camus ou Roland Barthes. Le plus important chez Joseph de Maistre est la lucidité de sa pensée qui éclaire curieusement les temps troublés et troublants de ce début de millénaire.

 

http://www.lapierrephilosophale.com/

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :