Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Lettre du Crocodile

La Lettre du Crocodile

Chroniques littéraires dans les domaines de l'initiation, des philosophies de l'éveil et des avant-gardes : Franc-maçonnerie, hermétisme, bouddhisme, shivaïsme, surréalisme, pensée contemporaine...


Couple sacré & âmes soeurs

Publié le 7 Septembre 2019, 08:50am

 

Couple sacré et âmes soeurs par Carole Aliya. Editions Lanore, 6 rue de Vaugirard , 75006 Paris.

https://fernand-lanore.com/

 

Carole Aliya poursuit son approfondissement de la dimension amoureuse par la voie initiatique et alchimique.

« L’Amour est Pure Conscience, dit-elle, celle du Vivant, Lumière parmi les ténèbres, Puissance alchimique, Guérison Absolue, Absolu. Au-delà, le Néant. La lumière, cette dimension d’amour, utilisée par un être non purifié, non éveillé ou pur ego, souvent empli d’orgueil, devient ténèbres. Elle est détournée. L’être sera dans la confusion : ego pour ego. Elle devient une enclume sur une rose. »

 

Tout l’ouvrage conduit à prendre conscience de la pesanteur pour accéder à la légèreté de l’être dans la non séparation. Abandon de toute prétention au contrôle, affranchissement des représentations usuelles et des conditionnements culturels, familiaux et personnels, il s’agit bien de déchirer le voile des illusions pour accéder à une hiérogamie ou, peut-être plus exactement, laisser la place à cette hiérogamie qui, de toute façon, demeure.

« Dans l’ultime réalité, suggère Carole Aliya, la déesse et le dieu émanant la même aventure, sous deux formes différents, deux silhouettes : l’une est au féminin ; l’autre est au masculin. Ils ne font qu’un : la même entité, dans deux corps qui sont un, dévoilés, unis, unifiés. Nous ne sommes plus dans la confusion de l’ego, ni dans la dimension complémentaire des âmes sœurs, mais dans une dimension du réel qui dépasse l’entendement. »

 

Il s’agit de reconquérir une intimité avec ce mouvement naturel qu’est l’amour, mouvement d’ouverture, d’accueil, non seulement de l’autre mais de soi-même. Chaque expérience pointe vers l’ultime expérience de la non séparation. Le couple s’inscrit dans ce mouvement de retour de la dualité à la non-dualité. Exilés dans l’ego, les partenaires doivent exiler l’exil pour se retrouver au plus près de la source. Quand nous évoquons un amour inconditionnel, il s’agit bien d’un amour sans conditions, soit libre des conditionnements de l’ego ou de la personne.

 

Carole Aliya puise, touche par touche, dans les traditions mais aussi dans la culture actuelle, pour peindre un tableau, non pas idéal, mais au contraire réaliste, de ce qu’est l’amour quand il se libère et permet de passer d’un couple d’égos à un couple d’êtres spirituels, réalisant, de la chair à l’esprit, la joie de l’union. La sexualité devient alors célébration sans objet.

 

En multipliant les regards et les exemples, en optant parfois pour la poésie, parfois pour la métaphysique, parfois pour la psychologie, Carole Aliya permet au lecteur attentif de se rapprocher de son sujet en dépassant les limites imposées par la raison car, certes, l’amour inconditionnel n’est pas raisonnable comme tout ce qui est libre. Elle cherche, notamment par la poésie, à restaurer cette alliance verticale dont nous avons le pressentiment dans chaque rencontre.

 

Je ne puis plus voyager sans toi à mes côtés.

Mes premières étapes initiatiques sont terminées.

Le voile des illusions a été levé.

Je t’attends de l’autre côté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents