Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre du Crocodile

La Lettre du Crocodile

Chroniques littéraires dans les domaines de l'initiation, des philosophies de l'éveil et des avant-gardes : Franc-maçonnerie, hermétisme, bouddhisme, shivaïsme, surréalisme, pensée contemporaine...


Le Chemin Court de Paul Brunton

Publié le 7 Août 2017, 06:08am

Le Chemin Court. Instructions pour l’Eveil immédiat de Paul Brunton, Editions Les Deux Océans.

Paul Brunton (1898 – 1981) est davantage connu dans les pays anglophones qu’en France où ses textes ne sont pas encore traduits. Ce noble aventurier de l’esprit, familier des systèmes traditionnels de l’Orient comme de l’Occident, suivit notamment les enseignements de Ramana Maharshi qu’il fit connaître en Occident.

 

Son œuvre s’inscrit dans les approches non-dualistes et traite des voies directes qu’il désigne sous l’appellation de « chemin court » par opposition au » chemin long », gradualiste.

Ce livre présente une sélection judicieuse de propos de Paul Brunton, réalisée progressivement par Mark Scorelle. Paul Brunton privilégiait une répétition élégante et discrète par des notes brèves afin d’approcher les réalités les plus subtiles. Les extraits rassemblés sont issus des seize volumes des Carnets de Paul Brunton publiés à titre posthume.

L’essentiel se trouve inscrit dans les pages de ce volume, dans une répétition nuancée en de multiples regards, jusqu’à ce que l’ouverture se fasse.

En réalité le « chemin court », désigné ailleurs comme voie subitiste, est la seule voie. Le « chemin long » n’en est en réalité qu’une préparation.

« Le Chemin Court est la seule voie véritable ! s’exclame Paul Brunton. Tout le reste est simple préparation de l’équipement nécessaire à sa découverte. Car avec lui l’aspirant ne doit plus diriger sa méditation sur les défauts et les luttes du soi personnel, mais viser le Soi Suprême, sa présence et sa force. Car la conscience du Réel, du Véridique, du Bienveillant et du Pacifique n’advient que par sa grâce, et par cette pratique il attire la visitation. 

 

L’étude métaphysique et la méditation au service d’une orientation permanente vers la réalité, le Soi suprême, évacue toute préoccupation d’ordre personnel. « Le Soi suprême, rappelle-t-il, n’est pas un but à atteindre, mais une prise de conscience de ce qui est déjà. »

L’abandon de l’identification à une histoire personnelle, à une linéarité temporelle, ouvre un accès immédiat au Réel et à la grâce. Tous les « faire » et les « avoir » se révèlent impuissant à la réalisation de ce qui est déjà. Paul Brunton propose toutefois quelques pratiques pour le « chemin court ». Ces exercices se présentent dans un cadre tout différent que les exercices propres au « chemin long » :

« Le Chemin Court, dit-il, se contente d’exercices faits pour le plaisir, sans considération pour les résultats qu’ils produisent. En cela, il est à l’opposé du Chemin Long qui, lui, les fait pour obtenir des résultats, et qui est attaché à ceux-ci. »

« Une fois dépouillés des pensées et des désirs de l’ego, indique-t-il encore, nous nous voyons tels que nous étions dans notre condition première et tels que nous serons dans l’état final. Nous ne sommes alors rien d’autre que le Soi Suprême, dans sa solitude et sa tranquillité divine. »

A cette Tranquillité du Soi suprême, correspond la Liberté, sa nature véritable et la Plénitude du Vide qui caractérise l’Absolu.

 

Paul Brunton nous rappelle aussi la grande fantaisie de l’Eveil, libre de toutes les contingences et de tout chemin préétabli. Si les écoles rendent parfois services, elles ne sont nullement indispensables. « La vie, confit-il, est la grande Eveilleuse. »

Editions Les Deux Océans, 19 rue Saint Séverin, 75005 Paris.

http://www.dervy-medicis.fr/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents