Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre du Crocodile

La Lettre du Crocodile

Chroniques littéraires dans les domaines de l'initiation, des philosophies de l'éveil et des avant-gardes : Franc-maçonnerie, hermétisme, bouddhisme, shivaïsme, surréalisme, pensée contemporaine...


Le rituel du Pentagramme

Publié le 1 Juillet 2017, 07:06am

Le Rituel du Pentagramme. Ses origines, sa logique et sa pratique par Fred MacParthy, Sesheta Publications.

Ce livre sur le très connu rituel du Pentagramme est important. En remontant aux sources de cette pratique de haute magie, Fred MacParthy opère une rectification nécessaire et rend à ce rituel toute sa dimension métaphysique et opérative.

Dans une préface très intéressante, Marie-Véronique Lechêne rappelle la finalité de la haute magie : « S’élever vers le Divin en comprenant son organisation et ses lois ». Elle remarque les limites des travaux de divers auteurs ou organisations dans ce domaine : les simplifications extrêmes d’Alexandre Moryason, la pauvreté théorique et l’absence des clefs de compréhension dans les publications de Jean-Pascal Ruggiu, les mauvaises traductions, les erreurs et les incohérences de la Golden Dawn elle-même.

En remontant aux sources mêmes des rituels, ici le rituel de la Croix Kabbalistique et le rituel du Pentagramme, Fred MacParthy permet au lecteur de retrouver le sens spirituel d’un ensemble de gestes et de paroles qui ne seraient, sans cette dimension, qu’une scénographie stérile voire ridicule. Il replace la pratique au cœur du système logique traditionnel des courants juifs et rosicruciens. Si, comme le suggère Marie-Véronique Lechêne, le rituel du Pentagramme est le plus pratiqué au monde, il est aussi le plus mal pratiqué. Nous mesurons la nécessité de ce retour aux sources traditionnelles.

« Les questions qui se posent alors, nous dit Fred MacParthy, sont : qui, quand et où ce rituel a-t-il été pensé, élaboré et pratiqué pour la première fois ? Ce qui nous amène donc nécessairement à un historique, sans pour autant que l’identité de son ou de ses créateurs soit nécessairement utile, mais bien dans quel courant de pensée ésotérique cela se situe initialement. Car ces notions nous permettent de comprendre l’intention première de son créateur, dans quel état d’esprit était-il, la raison pour laquelle cette pratique a été créée, et à quel fin… »

Ce dernier point est fondamental, la Rose-Croix est parfois présentée comme une voie de l’intention. C’est la coïncidence de l’intention première et de l’Orient qui rend une pratique opérative. En absence d’orientation ajustée, la pratique se dégrade. Fred MacParthy traite ainsi cette pratique sous l’angle historique avant d’étudier la structure du rituel comme théurgie puis comme magie élémentaire pour mieux détailler la technicité requise, formes, sons et autres, sans perdre de vue l’intention.

Les anciennes sources rosicruciennes de ce rituel permettent de comprendre le continuum inclusif entre magie, théurgie et métaphysique traditionnelle.

Ce livre est une fois de plus l’occasion de rappeler l’importance du travail entrepris par Fred MacParthy, le Collegium Rosae-Crucis et Sesheta Publications.

Sesheta Publications, 5 côte de Brumare, 27350 Brestot - France.

www.sesheta-publications.com

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents