Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Lettre du Crocodile

La Lettre du Crocodile

Chroniques littéraires dans les domaines de l'initiation, des philosophies de l'éveil et des avant-gardes : Franc-maçonnerie, hermétisme, bouddhisme, shivaïsme, surréalisme, pensée contemporaine...


Le Cantique des cantiques

Publié le 26 Novembre 2016, 09:48am

Le Cantique des cantiques, rituel initiatique de Michel Lapidus, MdV Editeur.

Michel Lapidus rappelle d’abord au lecteur que le Cantique des cantiques est un texte initiatique, plus que religieux qui marque une volonté partagée à l’époque de sa rédaction par plusieurs traditions. Il remarque les similitudes avec les Métamorphoses d’Apulée dans lesquelles nous retrouvons le thème d’Eros et Psyché. Il insiste sur le rapport au langage indispensable à la discipline de l’arcane, un rapport qui aujourd’hui se dissout dans l’hypercommunication superficielle.

« Choisir le Cantique des cantiques comme texte à valeur, nous dit-il, c’est se rendre compte de l’intérêt du langage utilisé pour formuler une pensée anagogique. En effet, juste après le hiéroglyphe de l’Egypte ancienne, l’hébreu permet également de formuler l’ineffable sans le trahir. Il appartient ainsi aux langues qui confèrent à la fonction du Secret le pouvoir (comme nous l’avons développé dans Le Secret maçonnique) de donner vie à une spiritualité.

Au-delà des religions monothéistes qui revendiquent l’existence d’un Dieu manifesté, fondement même de leur croyance, il existe une forme de spiritualité dont l’élément essentiel est le Secret par nature. Ce vocable a le mérite d’insister sur le fait, qu’il est dans la nature même de ce concept de rester secret et donc inviolable et informulable. (…)

Voir l’essentiel par le Cantique des cantiques, c’est découvrir l’approche d’une pensée s’étant libérée d’une vérité révélée, nommément définie, et en fonction d’une expression du Secret par nature, redonner place à une démarche initiatique. »

Les quatre niveaux de compréhension de l’hébreux se doivent d’être sollicités pour aborder le texte : sens littéral, sens allusif, interprétation homilétique, interprétation ésotérique ou mystique. Nous retrouvons ainsi, selon Jacques Attali, quatre interprétations du texte : « un poème universel sur l’amour humain », l’union de Dieu et d’Israël », « la description du processus de création de l’Univers par l’union de l’homme et de son créateur » et l’union de Dieu avec lui-même, « fusion de tous et de tout en Dieu »

Cette édition propose le texte hébreu, une traduction suivie donnant le sens le plus couramment adopté par les traducteurs, une traduction littérale, une lecture initiatique et rituelle favorisant une approche ésotérique du texte.

Il convient de saluer ce beau et nécessaire travail.

MdV Editeur, 16 bd Saint-Germain, 75005 Paris – France.

http://www.mdv-editeur.fr

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents