Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yoga et Zen

Yoga et Zen. Enseignements de Raymond Kotaï Lambert, textes et témoignages présentés par Jean-Michel Kensan Pierre, Editions Almora.

C’est en 1967 que Raymond Lambert, l’un des enseignants de yoga les plus respectés de Paris, rencontre le maître zen Taisen Deshimaru, alors moins connu et reconnu qu’aujourd’hui. Cette rencontre déterminante le conduira à la pratique du zen mais aussi à une recherche des complémentarités entre yoga et zen. Après son ordination, en 1970, il développa ainsi un enseignement original et traditionnel en enseignant yoga et zen, et forma de nombreux élèves.

L’ouvrage rend compte de ses enseignements, notamment : les purifications internes, la nourriture, hatha-yoga et dynamique souffle, mazdaznan, zazen, yoga intégral, zen et yoga, les bases de l’enseignement, les applications dans la vie quotidienne, les difficultés et les réalisations, la relation de maître à disciple…

Il n’a pas tenté de réaliser une synthèse du zen et du yoga, synthèse d’ailleurs impossible, ce qui aurait été non une erreur mais une faute. Il a cherché à unir les deux pratiques, telles qu’il les avait reçues, sans les altérer, mais en reconnaissant leurs différences et leurs identités.

« Le yoga arrive au bon moment, le zen également, affirmait-il.

Ce n’est pas pour cela qu’il faut se raser le crâne et s’asseoir au pied d’un arbre, nous deviendrions des « morts-vivants » ; il faut travailler dur et apprendre à lutter.

Notre intelligence doit être tenue continuellement en éveil.

Au cirque (Raymond Lambert fut acrobate de cirque), il n’y a pas de dépressions nerveuses ; on apprend à lutter avec soi-même, avec son propre ego ; on apprend l’équilibre physique, à se tenir debout, à ouvrir la cage thoracique.

La joie est en extension. La tristesse en cyphose. (…)

Les poumons sont notre paradis ou notre enfer, selon la façon dont nous respirons.

Le Royaume de Dieu est en nous, la Réalisation est en nous, mais ils sont bloqués par notre égoïsme.

Chaque posture doit être méditative ; pendant la posture, on ne doit ni dormir, ni planer, ni rêver.

Chaque posture doit être :

VIVANTE, PRESENTE, CONSCIENTE.

L’énergie doit s’en dégager. »

C’est en cherchant l’essence de chaque posture, en traversant les formes pratiquées, en ne perdant jamais de vue la finalité ultime, non-duelle, de toute voie que le pratiquant se rapproche de sa véritable nature et échappe aux représentations multiples.

« Le vrai Dieu, dit-il encore, n’est pas le même que celui qui a été défini par les concepts de l’homme. Le Dieu pensé par l’homme et le vrai dieu sont deux choses différentes.

C’est du vrai Dieu que nous devons découvrir l’essence, le Dieu originel. Jusqu’à maintenant, on ne l’a désigné que par les images, les théories, les classifications de livres, tels la Bible ou le Nouveau Testament. Ce n’est pas faux mais il nous faut revenir à la notion de Dieu originel.[…]

La religion, c’est revenir à l’éternel, à l’infini, à l’illimité, revenir à l’originalité la plus complète. Cette originalité est la véritable ultime dimension, la plus haute est Dieu lui-même.

Il n’y a qu’une Vérité Cosmique. Elle est elle-même Dieu.

Dieu ne doit pas descendre à une dimension inférieure, au monde du relatif. Si Dieu doit se diviser en deux, il n’est plus Dieu. »

Ce livre qui évite l’hagiographie et se concentre sur l’enseignement de Raymond Lambert restitue le fruit, précieux, de l’expérience intime d’un homme au parcours et à l’engagement exceptionnels, engagement sans lequel il aurait pu se perdre dans la manie de la comparaison propre aux êtres humains.

Editions Almora, 51 rue Orfila, 75020 Paris, France.

www.almora.fr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :