Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Raoul Mattei et le schisme maçonnique de 1965

Mémoires d’un maçon franc de Raoul L. Mattei, Editions Dervy.

Ce livre rend compte, dans le détail, et de manière étayée, d’un événement quelque peu oublié et cependant très important dans l’histoire de la Franc-maçonnerie française.

En 1965, au sein de la Grande Loge de France, une scission violente intervint suite à l’adoption d’un traité d’alliance avec le Grand Orient de France. Ce sont plusieurs centaines de membres de la Grande Loge de France qui quittèrent l’obédience pour rejoindre la Grande Loge Nationale Française, lui donnant une nouvelle dimension et une nouvelle orientation avec le développement du Régime Ecossais Ancien et Accepté et l’ouverture de loges principalement francophones.

L’une des principales figures de cette crise fut Charles Riandey. Raoul Mattei, lui aussi témoin et acteur important du schisme publia en 1988 des mémoires, notes et correspondances de Charles Riandey, ce qui lui valut une hostilité importante.

Raoul Mattei, tout comme Charles Riandey font partie de ces chercheurs qui veulent faire de la Franc-maçonnerie un ordre initiatique véritable en privilégient le rite face à l’obédience, soit le sacré face au profane ou encore l’ordre plutôt que l’organisation. Nous avons hélas qu’invariablement, l’obédience veut cannibaliser le rite.

« En Franc-maçonnerie, nous dit Raoul Mattei, Charles Riandey considérait que les loges symboliques et les Hauts Grades du R.E.A.A. formaient un ensemble indissoluble, gouverné depuis son sommet, et il s’était obstiné sa vie durant à vouloir le muer en un ordre initiatique véritable, qu’il imaginait capable de pallier le déclin du monde occidental et d’apporter aux hommes une réponse à leurs angoisses. Jean Baylot soutenait que cette vision était exclusivement française et utopique et qu’elle s’opposait à une pratique désormais universelle de la séparation entre loges issues du « métier » et Hauts Grades dont la pluralité est essentielle. »

Par son combat, Raoul Mattei a contribué au rayonnement du R.E.A.A. de France dans le monde. Lucide à propos de ce qu’il désignant comme le « marigaut » obédientiel français, il a toujours cherché à préserver le rite.

René Desprats, qui a organisé ce livre à partir des textes de Raoul Mattei, a complété le sujet par de nombreux documents très significatifs, certains tout à fait émouvants quand l’engagement spirituel se voit brisé par des considérations de basse politique maçonnique. Charles Riandey, peu avant son départ pour l’Orient éternel, avait chargé Raoul Mattei de publier ses archives pour « rétablir la vérité » sur le schisme de 1965. Cet ouvrage, ainsi complété vient donc parachever le travail entrepris de 1989 à 1994 par quatre livres.

En l’an 2000, Raoul Mattei publia un article dans le Scottish Rite Journal, qu’il concluait ainsi :

« Pour renforcer leur influence personnelle, quelques ambitieux ébranlèrent les colonnes du temple. Ils passèrent outre à certaines règles fondamentales ou en instaurèrent de nouvelles.

Ils s’aventurèrent dans une politique de recrutement aveugle intensif, prirent des positions inconsidérées au niveau international et neutralisèrent ou expulsèrent les maçons traditionnels opposés à leurs initiatives malencontreuses. Ce qui conduisit à de sévères déconvenues et à un certain nombre d’affaires lamentables qui ne pouvaient demeurer longtemps sous le boisseau.

Plusieurs de ces affaires sont de nos jours commentées de façon réitérée à la télévision française, dans les émissions radiophoniques, les quotidiens et les périodiques, de sorte que les buts fondamentaux de la Franc-maçonnerie, ses pratiques et les idéaux du R.E.A.A. sont publiquement remis en cause.

Cette histoire difficile et malheureuse démontre que la défense de l’intégrité et de la régularité de l’ordre constitue un devoir permanent et une exigence impérative pour la survie de la Franc-maçonnerie traditionnelle et du R.E.A.A..

Ce livre illustre, au-delà du cas spécifique soulevé, la tension toxique entre l’organisation (l’obédience) et la tradition (le rite). Le travail de Raoul Mattei pourrait être d’un grand intérêt pédagogique si le mal dont souffre la Franc-maçonnerie et qui mine ses travaux était enfin reconnu, nommé et traité.

Editions Dervy, 19 rue Saint-Séverin, 75005 Paris, France.

http://www.dervy-medicis.com/

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :